Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/06/2015

L'ÉCHO DE LA CARCARIE #3 est en cours de distribution dans les boîtes aux lettres !

BM3.jpgLe n°3 de l'Écho de la Carcarie est en cours de distribution dans les boîtes aux lettres de la commune !

Vous y retrouverez de nombreuses informations utiles, ainsi que des articles revenant sur les temps forts des six derniers mois de notre commune, des pages relatant le travail de Groupes de Travail Thématiques, des renseignements sur l'intercommunalité et évidemment une part belle faite aux 21 associations du village qui sont une des richesses de Montaren & Saint-Médiers.

Mais vous découvrirez aussi l'histoire surprenante du Pont de Caillan et ses malheurs à répétition, ou aussi la photo mystère (photo ancienne de classe) qui mettra a contribution vos souvenirs pour reconnaître les écoliers qui y figurent !

Si par une fâcheux hasard le bulletin municipal ne vous parvenait pas, vous pourriez le demander (ou le retirer) en mairie.

21/01/2015

LA 4G À MONTAREN & SAINT-MÉDIERS : Que faire en cas de brouillage TV ?

4G.pngLa 4G, c'est la 4e génération des standards pour la téléphonie mobile. Succédant à la 2G et la 3G, elle permet le « très haut débit mobile », c'est-à-dire des transmissions de données à des débits théoriques supérieurs à 100 Mb/s, voire supérieurs à 1 Gb/s.

4Gtableau.png

Orange nous annonce la mise en service de la 4G dans notre commune. En pratique, les débits à Montaren & Saint-Médiers devraient être 10 fois supérieurs à ceux que l'on peut obtenir avec la 3G, pour autant que votre téléphone et votre abonnement soient compatibles avec cette nouvelle technologie.

Toutefois, les fréquences de la bandes 800Mz utilisées par la 4G sont proches de celles utilisées par la TNT (Télévision Numérique Terrestre); leur utilisation est donc susceptible de créer, ponctuellement, des perturbations de la réception de la TNT.

L'Agence Nationale des Fréquences (Établissement Public de l'État) a mis en place un centre d'appel que vous pourrez joindre au 0970 818 818 (prix d'un appel local) pour signaler des dysfonctionnements éventuels.

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT D'INFORMATION "QUE FAIRE EN CAS DE BROUILLAGE TV"

 

04/01/2015

L'ÉCHO DE LA CARCARIE #2 : cette semaine dans vos boîtes !

Capture d’écran 2015-01-01 à 13.34.28.jpgLe 2e numéro de "L'ÉCHO DE LA CARCARIE" sera distribué cette semaine dans vos boîtes.

La formule est légèrement modifiée par rapport au premier numéro puisqu’il a été entièrement réalisé grâce aux contributions des annonceurs publicitaires de la commune.

Au sommaire, vous trouverez les actualités du village, les compte-rendus des conseils municipaux et des groupes de travail thématiques, mais aussi la nouvelle « page de garde champêtre », sans oublier de nombreuses informations sur les associations, la page « tradition du terroir » et « Petite & grande histoires du village ».

TÉLÉCHARGEZ L'ÉCHO DE LA CARCARIE #2

12/07/2014

ORANGE : les travaux sont achevés !

Sans titre 2.jpgLes travaux de migration vers le nouveau NRA (Nœud de Raccordement Abonnés) raccordé à la fibre optique sont terminés. La période de transition a occasionné de nombreux dérangements et ORANGE s'est efforcé de rétablir les lignes le plus rapidement possible.

Pour celles et ceux qui ont déjà adapté leurs contrats, vous aurez pu remarquer une amélioration très nette de débit. à Saint Médiers par exemple où les lignes plafonnaient entre 512kb et 1Mb, le débit moyen est aujourd'hui d'au moins 8Mb, alors que le hameau est le point le plus distant du NRA.

Nous nous rappelons que pour bénéficier de ces améliorations apportées au réseau, vous devez impérativement mettre à jour votre contrat. La vitesse du débit que vous obtiendrez dépendra de la distance vous séparant du NRA, comme le montre le tableau ci-dessous :

Sans titre.jpg

Si vous deviez encore subir des problèmes sur votre ligne, ORANGE vous invite à contacter votre service client qui, selon les cas, est joignable au 1014, 3900 ou 3970.

25/06/2014

HAUT-DÉBIT : compte rendu de la réunion publique avec Orange

IMG_4685.jpgUne armoire NRA (Nœud de Raccordement Abonnés) raccordée à la fibre optique a été implantée au bord de la route d'Alès par Orange sur ses fonds propres. Ces travaux permettront d'ici le mois prochain à 86% des lignes de la commune une Montée En Débit (MED) significative (de 10 à 50 Mbits/s) et de recevoir la TV. Les 14% restants concernent des secteurs de la commune qui sont reliés à Uzès et non à Montaren, dont Jols et Cruviers.

La MED dépend toutefois de la distance entre les abonnés et le NRA (câbles en cuivre) et il est nécessaire que chaque foyer contacte son opérateur pour obtenir des informations spécifiques sur le débit qui pourra être obtenu sur sa ligne.

Mais attention ! à ce jour seul un concurrent d'Orange a demandé l'installation d'un DSLAM dans le nouvel NRA. Or, sans ce boîtier (le DSLAM), votre opérateur ne pourra pas vous faire bénéficier du meilleur débit disponible sur votre ligne et de l’accès à la TV. Il convient en ce sens d'interroger votre fournisseur d'accès à internet.

Pour les abonnés Orange, vous devez également contacter votre service client pour adapter votre forfait afin de bénéficier du haut-débit (près de 100 lignes ne pouvaient pas avoir accès à l’ADSL avant ce NRA à cause de la saturation du réseau) ou d’un meilleur débit. L’appel est gratuit au 1014. Vous pouvez également vous rendre de préférence à l'agence Orange d'Alès, ou de Nîmes ou de Bagnols sur Cèze.

12/06/2014

À quand le haut-débit ?

REPU12063014.jpgCela ne vous aura pas échappé, le haut-débit est dans toutes les discussions et fait régulièrement l’objet d’articles de presse à l’instar de l’article paru cette semaine dans le Républicain d’Uzès et du Gard.

Il est vrai que la qualité de l’accès à internet laisse à désirer dans notre commune…

Des travaux viennent néanmoins d’être réalisés par Orange avec le remplacement des armoires de répartition (appelées NRA : Nœud de Raccordement Abonnés) et nous devrions théoriquement obtenir une amélioration notable du débit très prochainement.

Toutefois, ces travaux d’infrastructures ne suffiront pas à répondre aux attentes de tous les abonnés, en particuliers ceux se trouvant les plus éloignés des NRA (Saint Médiers, Jols, Cruviers...). Et dans tous les cas, ils ne permettront pas de suivre l’évolution des technologies à l’horizon des dix prochaines années.

Or, nous sommes de plus en plus « connectés ». Qu’il s’agisse des ordinateurs, tablettes et téléphones ou de tous les nouveaux outils arrivant sur le marché qui sont très gourmands en bande passante…

ZSR.jpgC’est en ce sens que le Pays Uzège Pont du Gard a fait réaliser une étude fort intéressante, présentée sous la forme d’un séminaire pour les élus, qui s’est tenu le 27 mai dernier en Mairie d’Uzès et dont vous pourrez télécharger la présentation ICI.

Il en ressort qu’aujourd’hui notre « pays » ne dispose pas des infrastructures pour faire face aux besoins futurs. Parallèlement, il y a fort à craindre que les opérateurs favorisent les zones plus denses en population, gage de rentabilité. Les territoires plus vastes et moins peuplés, représentant donc moins de clients potentiels, seront dons frappés de plein fouet par ce qu’on appelle la FRACTURE NUMÉRIQUE.

On y a apprend également que Montaren et Saint Médiers est en tête des communes ayant le plus grand nombre de lignes inéligibles à l'ADSL du Pays Uzège Pont du Gard, soit 10% des lignes ne pouvant pas supporter l'ADSL...

Pour remédier à cette situation, plusieurs solutions s’offrent à nous :

  • la MED (Montée En Débit) : cette méthode consiste à amener la fibre optique jusqu’à la dernière armoire (NRA) avant l’abonné. Le coût varie de 250€ à 2500€/ligne et permettrait d’obtenir un débit entre 10 et 50Mbit/s pour 98% des lignes.
  • la FTTH (de l'anglais Fiber to the Home) qui signifie littéralement en français : fibre optique jusqu'au domicile pour un coût de 1'000€ à 4'000€/ligne permettant d’assurer un débit de plus de 100Mbit/s pour 100% des lignes.

Dans un cas comme dans l’autre, ces coûts ne sont absolument pas assumables à l’échelle d’une commune, mais pourraient éventuellement l’être au niveau d’un regrouppement d'intercommunalités, voire d’un département, ceci d’autant qu’il existe le Fonds national pour la Société Numérique (FSN) qui intervient dans le financement d’infrastructure, mais uniquement dans un cadre départemental.

L’enjeu du numérique est comparable celui de l’arrivée du chemin de fer à la fin du XIXe siècle et il appartient aux élus de s’emparer de cette question à bras le corps, ce que votre Municipalité s’est engagée à faire. C'est en ce sens que nous tenions à vous faire part de l'état actuel de cette question et que nous vous tiendrons informés de son évolution.

24/05/2011

Commission « Environnement numérique et nouvelles technologies » Compte rendu de la réunion du mercredi 4 mai 2011 avec les artisans, commerçants et professionnels installés sur notre commune.

Mercredi 4 mai 2011 s’est tenue la 1ère réunion de la Commission « Environnement numérique et nouvelles technologies » en présence de divers professionnels artisans, commerçants et professions libérales installés sur notre territoire communal.

         Les membres de la commission présents : 

Franck TICHADOU, Pierre MICHEL, Frédéric LEVESQUE

                  Les sujets évoqués :

Téléphonie mobile,TNT, ADSL et haut débit, Téléphonie mobile

La présence de M. Sébastien CAYRIER, technicien audio-visuel et dirigeant de la société EME a permis l’apport d’informations et conseils par un professionnel de ce secteur d’activité qui connaît parfaitement nos problèmatiques locales.

TELEPHONIE MOBILE

Notre commune est très mal desservie quelque soit l’opérateur choisi.

Cette question a été soulevée au début de notre mandature alors que la société ORANGE proposait l’installation d’une antenne relais sur notre territoire communal.

Après une réunion publique peu concluante sur le sujet et face à des réticences exprimées par une partie de nos administrés, notre Conseil Municipal n’a pas donné suite à ce projet.

Les difficultés perdurent tel que le confirme le récent questionnaire sur la connectivité numérique mais la situation pourrait être prochainement améliorée avec l’installation de 2 antennes relais à proximité de notre territoire communal (Serviers et Mas de Mèze).

Toutefois, en raison de la réduction des fréquences (en réponse aux questions de santé publique), il s’avère que cette amélioration ne sera peu ou pas perceptible pour les usagers installés sur la hameau de Saint-Médiers et les secteurs de Camberlaud, Varangle et Jol

 

TELEVISION NUMERIQUE TERRESTRE  -   TNT

Le passage à la réception numérique des programmes TV par réseau hertzien apporte une spécificité particulière pour notre commune qui est aujourd’hui desservie par 2 émetteurs.

Selon leur localisation certains foyers dépendent de l’émetteur du Mont Ventoux alors que d’autres sont desservis par celui de Montpellier.

La bascule au tout numérique s’effectuera le 5 juillet pour l’émetteur du Mont Ventoux (Région PACA) alors que celle de l’émetteur de Montpellier (Région LR) est prévue pour le 29 novembre 2011.

Un bandeau bleu s’affiche actuellement sur les téléviseurs connectés sur l’émetteur du Mont Ventoux afin d’inviter les utilisateurs à préparer cette bascule du 5 juillet prochain.

En fonction des équipements utilisés, un décodeur numérique sera indispensable.

Il sera nécessaire d’anticiper cette adaptation qui nécessitera aussi la recherche de nouvelles fréquences.

Une journée de test est prévue le 6 juillet 2011. Il sera nécessaire de prévenir les téléspectateurs de l’impossibilité de réception des émissions à cette date.

L’harmonisation sur tout le territoire national des canaux numériques aujourd’hui multipliés par la présence de plusieurs opérateurs privés devra s’effectuer en fin d’année 2011. Elle nécessitera probablement une nouvelle adaptation des réglages des canaux.

Les foyers qui reçoivent déjà les chaînes de la TNT par une antenne râteau, une parabole ou une box ADSL (la fibre optique et le câble n’étant pas disponibles sur notre commune) ne sont pas concernés car ils sont déjà passés à une réception en numérique.

La commission « Environnement numérique et nouvelles technologies » a préparée 2 documents d’information à destination de nos administrés sur le sujet du passage au tout numérique :

-          Un pour parution sur le blog sur la base d’un échange question/réponse

-          Un sous forme papier destiné à être distribué dans chaque foyer.

 

ADSL et haut débit

Il s’agit d’un thème majeur pour notre Commission.

Il concerne à la fois la connexion ADSL et haut débit et par extension la connexion téléphonique.

Notre commune est aujourd’hui très mal desservie.

Sébastien CAYRIER nous confirme que notre commune dispose  dans le meilleur des cas d’à peine 1 Mo alors que la majorité des autres communes qui nous entourent disposent de 20 Mo.

Il s’avère que notre commune est desservie par un câble en cuivre qui nous relit au central d’UZES. Ce câble naguère suffisant est aujourd’hui totalement obsolète tant en regard des nouvelles exigences apportés par le besoin d’accès à l’Internet que par le développement des lignes de téléphonie fixe.

L’inadéquation de ce câble en cuivre explique l’érosion des 20 Mo depuis le central d’Uzès qui se réduisent à moins de 2 Mo reçus par le coffret répartiteur situé sur la place des Loisirs.

Un phénomène de dilution en fonction de la distance qui sépare l’utilisateur de ce coffret de répartition explique que la puissance moyenne se situe à moins de 1 Mo  (et parfois beaucoup moins pour les internautes installés sur les secteurs de Varangle, Camberlaud et le hameau de St Médiers.) ce qui est aujourd’hui très nettement insuffisant.

Le remplacement de ce câble en cuivre par un câble à fibre optique serait la meilleure  solution mais le taux de desserte constaté  ne contraint pas, pour l’heure, France Télécom à réaliser cet investissement dans le cadre de son obligation de service public.

Sébastien CAYRIER nous confirme également l’inadaptation de la technologie WI-FI en relais depuis le répartiteur pour couvrir une partie de notre territoire communal.

Au-delà des éventuels risques de santé publique, cette technologie ne pourrait pas fonctionner correctement en raison de la faiblesse de la puissance reçue sur le coffret répartiteur.

Le technicien confirme la pertinence de notre décision collective adoptée par délibération du Conseil Municipal de mai 2010 de refuser cette technologie pour notre commune.

C’est dans cette situation de sous équipement  insatisfaisante et inadaptée à nos projets et à nos objectifs de développement,  que notre commission va travailler en collaboration avec les acteurs économiques installés sur notre commune mais également avec tous les porteurs de projets susceptibles d’apporter développement économique et création d’emplois.

Notre objectif est de convaincre la Région et l’Etat de la nécessité impérieuse d’équiper notre commune des moyens de communication modernes et indispensables à son développement.

Il est donc nécessaire de sortir de cette situation préjudiciable au potentiel de développement économique de notre commune qui dispose pourtant d’atouts importants pour occuper une place prépondérante au cœur d’un territoire dynamique et prisé.