Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2017

Le projet « Un village une famille » est aujourd'hui devenu réalité.

A l'automne 2015, la commune de Montaren et Saint Médiers, comme la France entière, s'est émue du sort des réfugiés syriens fuyant la dictature et la guerre. La municipalité a décidé de prendre sa part de l'effort de solidarité nationale et d'accueillir une famille dans un appartement communal inhabité depuis longtemps et destiné à moyen terme à devenir un logement d'urgence. Le Centre Communal d’Action Social de Montaren et Saint Médiers (CCAS) qui apporte son aide à tous les habitants de la commune qui sont en situation de précarité, a naturellement pris en charge le pilotage du projet.

 

L'appartement a été rénové, presque exclusivement par des bénévoles du village et bien au-delà car ce projet porte une vraie philosophie : « aider et partager ».  Les entreprises locales ont elles aussi adhéré à l’esprit de ce projet et offert du matériel, leur travail et leur savoir faire : la société Balmassière pour la plomberie et l'électricité, Nicolas Lombard pour la menuiserie, Olivier Services pour l'électro-ménager, Bricomarché pour certains matériaux et d’autres encore qui ont préféré rester anonymes.

Cet appartement a été meublé grâce à des dons qui ont afflué de tout l’Uzège et un confort minimum pour les arrivants a ainsi pu être assuré avec des meubles, des radiateurs, du matériel divers de récupération.

Nous souhaitons donc remercier toutes celles et ceux qui se sont mobilisés pour que ce projet puisse voir le jour. Cette mobilisation démontre que les habitants de notre commune et plus généralement les habitants de l’Uzège, sont capables de générosité, de partage, d’ouverture, et de solidarité.

Parallèlement des contacts ont été pris avec les services de l'Etat en charge de l'accueil des réfugiés, en particulier avec le directeur adjoint de la Cohésion Sociale à la Préfecture du Gard.

C'est l'Etat qui encadre cet accueil, qui concerne des familles syriennes réfugiées temporairement dans les pays limitrophes, Liban ou Jordanie. L'Etat aide aussi financièrement les structures d'accueil, la commune dans notre cas.

 

Après de longs mois de préparation une famille Syrienne, originaire de la ville d’Alep, est arrivée à Montaren jeudi 27 avril (en provenance de Beyrouth). La famille Kassab-Dabagh est composée d’un jeune couple et deux enfants de 3 et 5 ans. Tout était prêt pour les accueillir et très rapidement leur intégration a commencé : les premières démarches administratives ont été faites en préfecture, un contact a été établi avec la Croix Rouge et d’autres organismes caritatifs pour l'aide alimentaire, la petite fille de cinq ans est scolarisée en maternelle, et les parents ont commencé leurs cours de français.

 

C'est une grande fierté pour notre village d'avoir mené à bien ce projet humanitaire et de montrer ainsi que la devise de notre nation « Liberté, Egalité, Fraternité » est bien vivante dans notre commune.

 

Nous souhaitons à la famille Kassab-Dabagh de trouver dans notre village la sérénité propice à construire une nouvelle vie paisible à l’abri des bombes et de la terreur qui dévastent leur pays.

Les commentaires sont fermés.