Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/06/2014

À quand le haut-débit ?

REPU12063014.jpgCela ne vous aura pas échappé, le haut-débit est dans toutes les discussions et fait régulièrement l’objet d’articles de presse à l’instar de l’article paru cette semaine dans le Républicain d’Uzès et du Gard.

Il est vrai que la qualité de l’accès à internet laisse à désirer dans notre commune…

Des travaux viennent néanmoins d’être réalisés par Orange avec le remplacement des armoires de répartition (appelées NRA : Nœud de Raccordement Abonnés) et nous devrions théoriquement obtenir une amélioration notable du débit très prochainement.

Toutefois, ces travaux d’infrastructures ne suffiront pas à répondre aux attentes de tous les abonnés, en particuliers ceux se trouvant les plus éloignés des NRA (Saint Médiers, Jols, Cruviers...). Et dans tous les cas, ils ne permettront pas de suivre l’évolution des technologies à l’horizon des dix prochaines années.

Or, nous sommes de plus en plus « connectés ». Qu’il s’agisse des ordinateurs, tablettes et téléphones ou de tous les nouveaux outils arrivant sur le marché qui sont très gourmands en bande passante…

ZSR.jpgC’est en ce sens que le Pays Uzège Pont du Gard a fait réaliser une étude fort intéressante, présentée sous la forme d’un séminaire pour les élus, qui s’est tenu le 27 mai dernier en Mairie d’Uzès et dont vous pourrez télécharger la présentation ICI.

Il en ressort qu’aujourd’hui notre « pays » ne dispose pas des infrastructures pour faire face aux besoins futurs. Parallèlement, il y a fort à craindre que les opérateurs favorisent les zones plus denses en population, gage de rentabilité. Les territoires plus vastes et moins peuplés, représentant donc moins de clients potentiels, seront dons frappés de plein fouet par ce qu’on appelle la FRACTURE NUMÉRIQUE.

On y a apprend également que Montaren et Saint Médiers est en tête des communes ayant le plus grand nombre de lignes inéligibles à l'ADSL du Pays Uzège Pont du Gard, soit 10% des lignes ne pouvant pas supporter l'ADSL...

Pour remédier à cette situation, plusieurs solutions s’offrent à nous :

  • la MED (Montée En Débit) : cette méthode consiste à amener la fibre optique jusqu’à la dernière armoire (NRA) avant l’abonné. Le coût varie de 250€ à 2500€/ligne et permettrait d’obtenir un débit entre 10 et 50Mbit/s pour 98% des lignes.
  • la FTTH (de l'anglais Fiber to the Home) qui signifie littéralement en français : fibre optique jusqu'au domicile pour un coût de 1'000€ à 4'000€/ligne permettant d’assurer un débit de plus de 100Mbit/s pour 100% des lignes.

Dans un cas comme dans l’autre, ces coûts ne sont absolument pas assumables à l’échelle d’une commune, mais pourraient éventuellement l’être au niveau d’un regrouppement d'intercommunalités, voire d’un département, ceci d’autant qu’il existe le Fonds national pour la Société Numérique (FSN) qui intervient dans le financement d’infrastructure, mais uniquement dans un cadre départemental.

L’enjeu du numérique est comparable celui de l’arrivée du chemin de fer à la fin du XIXe siècle et il appartient aux élus de s’emparer de cette question à bras le corps, ce que votre Municipalité s’est engagée à faire. C'est en ce sens que nous tenions à vous faire part de l'état actuel de cette question et que nous vous tiendrons informés de son évolution.

Les commentaires sont fermés.